AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
N'oubliez pas que Lakewood a ouvert ses portes le 20 août 2016. La ville "n'existait" pas avant ! ^^
Le concours de bonhommes de neige est en cours, près du lac ; ainsi que la soirée nouvel an !

Partagez | 
 

 Gold in the Wintertime — ft. Ellis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyle Bauer Von Milhem
Sugartits

avatar

Messages : 53
Id Card : Sasha Alexander (disclaimer: avatar: Blinizz Sucré ; Signature : Petulia ; Gifs : Tumblr))
Pseudo : Leolaws
Occupation : Former pornstar ; Sexologist & Mecanic (passion she doesn't mind sharing) good with engines, bikes, and pretty much anything.
Statut Civil : Very happily married (though things get tough from time to time)

[DO YOU KNOW]
ÂGE: Fourty-one years old. Does not speak of it.
RELATIONS:
DISPONIBILITÉS: Cleo - Ellis - Free

MessageSujet: Gold in the Wintertime — ft. Ellis    Jeu 26 Jan - 20:09

     

Ellis ♦ Kyle

Gold in the Wintertime
E
lle ne savait pas si elle était plus proche du matin que du soir. Son téléphone était resté quelque part dans son chalet, un oubli prémédité, qui la rendait parfaitement injoignable. Elle n’avait pas l’habitude de découcher, d’ailleurs cela n’était arrivé qu’en de très rares occasions. C’était irresponsable, elle le savait bien, elle était mère de deux enfants, elle avait une famille ; et pourtant, elle préférait absolument partout sauf à son domicile familial. Il y a une tension présente qui l’étouffait, et elle avait eu besoin de s’échapper, plus que jamais. Elle ne supportait plus de voir le regard fuyant de son fils, de constater l’absence de sa femme — tout aussi flagrante que la sienne. Elle doutait même qu’elle se rende compte que Kyle n’était jamais rentrée ; Cleo avait plus l’habitude d’aller passer ses nuits dans son bureau plutôt que dans leur lit. Quoi qu’il en soit, Kyle était plus disposée à découcher qu’à être présente dans cette maison, et c’était ce qu’elle avait fait.

Elle ne savait pas vraiment si elle avait bien fait, par ailleurs. Elle avait dépassé les quarante ans — ce qui était un problème en lui-même — et il y avait un long moment qu’elle n’avait pas autant poussé ses limites. Les nuits de beuveries étaient passées depuis bien longtemps, et elle avait mis ses jours de fêtarde derrière elle. Pour autant, elle n’avait pas perdu son goût pour l’animation, pour les bonnes choses, pour la vie en général. Lorsqu’elle décidait de se mettre minable, elle le faisait avec classe. Elle n’allait pas au nightclub du coin — pas avant d’avoir une bonne dose d’alcool dans les veines — mais dans un bar plutôt cosy, quelque chose qui vendait du bon bourbon, et où elle pourrait être tranquille. Il n’y avait que dans les instants comme ceux-ci qu’elle détestait être reconnue, parce qu’elle ne pouvait s’empêcher de flirter avec ses interlocuteurs, et qu’en état d’ébriété, elle était toujours plus proche de l’impardonnable que sobre.

Elle refusait de garder ces pensées trop longtemps, pourtant. Elle était mariée, terriblement heureuse — peut-être pas à l’instant même mais tous les couples rencontraient des problèmes, elle était bien placée pour le savoir — et bien qu’elle n’ait pas pu toucher sa femme depuis cinq bons mois, elle tenait bon. Ou presque. Elle ne s’était jamais gênée de dévisager les beaux physiques, mais pour la première fois depuis longtemps, la vue d’un jeune homme faisant un bras de fer lui fit plus d’effet que d’habitude. Elle grogna, blâma le soudain sentiment d’excitation qui l’envahit sur l’alcool (et la solitude), et décida qu’il était bien temps de partir. De toute façon, le bar allait fermer.

Une fois dehors, elle prit le temps de prendre une grosse bouffée d’air frais. La tête lui tournait un petit peu, et elle s’adossa un instant au mur du coin de la rue, prenant le temps de regarder les étoiles. Tiens, les étoiles, elle ne les voyait jamais à Los Angeles, quelle que soit l’heure. Se reposant un instant d’un effort inexistant, elle se demanda quoi faire. Rentrer ? Ah ! Et risquer de tomber sur Cleo dans son état ? Ou pire, sur son fils ? Non, merci. Elle avait envie de danser, peut-être. Oui, danser, ça ferait l’affaire. Suivant quelques autres mouvements de groupe, tous plus jeunes les uns que les autres, elle se dirigea vers la boite de nuit. Elle y était, presque, lorsque son œil fut attiré par une personne assise dans un bout de la rue, à moitié abritée par un porche de maison. Fronçant les sourcils, ses pas la dirigèrent vers cette étrangère, et sans réfléchir, elle s’assit à côté d’elle, la dévisageant d’un œil légèrement vitreux, mais attentif.

« What on earth are you doing out here ? Don’t you have a house to go back to ? »

Le tact légendaire de Kyle, qui dans sa hâte à s’installer pour arrêter ses vertiges, n’avait pas vu l’installation de l’inconnue, qui voulait clairement dire une chose : homeless.



GleekOut!

_________________
I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 36
Id Card : Carly Chaikin by fio
Multinicks : Emily Prewett
Pseudo : Zelda
Occupation : Wandering soul, pick-pocket
Statut Civil : Celibastard
Adresse : Homeless, she's like the wind

[DO YOU KNOW]
ÂGE: Twenty five years old
RELATIONS:
DISPONIBILITÉS: OPEN - TC2

MessageSujet: Re: Gold in the Wintertime — ft. Ellis    Ven 27 Jan - 2:12

Une cigarette coincée entre l'index et le majeur, les jambes repliées contre sa poitrine pour se tenir chaud, Ellis observait la lueur incandescente du tabac qui brulait au bout de son mégot. Elle ignorait si l'on était aujourd'hui ou encore hier. Peut-être était-on déjà demain. Le temps lui importait peu. Chaque jour succédait à un autre dans un sempiternel recommencement. Rien n'avait changé depuis son arrivée à Lakewood. Elle avait rejoint la ville dans l'espoir d'y trouver un nouveau départ. Mais les mauvaises habitudes étaient dures à tuer et elle n'avait fait que s'enfoncer un peu plus dans la spirale infernale qu'était devenue sa vie depuis qu'elle avait pris la fuite.
C’était pire encore depuis la mort de Sal. Il avait été ce qu’elle avait eu de plus proche d’un père. Il lui avait tout apprit. Pas à faire du vélo ou de la trigonométrie. Non, il lui avait appris à voler, à mentir… A survivre. C’est ce qu’elle avait l’impression de faire depuis qu’il n’était plus là. Survivre. Et chaque jour lui semblait plus incertain que le précédent. Les nuits étaient froides, et le regard fixé sur la petite source de chaleur au bout de ses doigts, Ellis rêvait. Elle rêvait au confort d’un lit aux draps fraichement changés. La brûlure délicieuse de l’eau d’une douche sur sa peau transie par le froid. La sensation délicieuse du café tout juste coulé glissant le long de sa gorge affamée. C’était n’importe quoi.
Secouant la tête comme pour se sortir d’un rêve éveillé qui n’avait de rêve que le nom, la jeune femme poussa un soupir et porta sa cigarette à ses lèvres, ravivant la brûlure dans ses poumons. Rejetant la tête en arrière, elle laissa échapper une longue trainée de fumée d’entre ses lèvres charnues. Elle se hasarda même à essayer de former quelques ronds de fumée, sans grand succès. Sal avait toujours été plus doué qu’elle pour ce genre de petits jeux. Bon sang, qu’est-ce qu’il lui manquait… C’était particulièrement vrai lors des nuits comme celles-ci alors que le froid polaire s’abattait sur cette partie du Canada, gelant tout sur son passage, jusqu’aux os d’Ellis qui resserra son manteau autour d’elle, sa cigarette coincée entre ses lèvres pour laisser libre champs à ses doigts eux aussi glacés. Elle regrettait de ne pas avoir une bouteille de whisky avec elle pour tenir chaud à son corps et engourdir son esprit et se félicitait en même temps de ne pas avoir bu au point de se laisser sombrer dans un sommeil qui aurait pu lui être fatal. Le même qui avait emporté Sal.
Poussant un long soupir, lasse, elle sortit de ses rêveries lorsqu’elle entendit une porte s’ouvrir à quelques mètres de là, libérant une silhouette filiforme accompagnée d’un brouhaha qui s’estompa jusqu’à disparaitre lorsque la porte se referma. Suivant la silhouette chancelante du regard, Ellis la vit s’approcher d’elle mais n’y porta pas plus d’attention jusqu’à ce qu’une femme se laisse tomber à ses côtés, visiblement alcoolisée. Ivre. Lui jetant un regard légèrement suspicieux, habituée à se méfier de tout le monde, la sans-abri esquissa un sourire à sa question.  « Do I look like someone with a home? » Demanda-t-elle tout en indiquant d’un geste du menton ses affaires, toutes ses maigres possessions entassées dans un sac du surplus de l’armée. « What about you. Ain’t you supposed to be in bed with your fabulous husband and two perfect children?” Loin d’elle l’idée de faire des généralités. Et pourtant, c’est plutôt là qu’Ellis se serait attendu à trouver une telle femme. Belle et élégante. Ailleurs que dans un bar, aussi huppé soit-il.

_________________
She was waitin' for something good to happen to her.
"The reality looks far now, but don't go, don't go"•• ALASKA (YAEL NAIM)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Bauer Von Milhem
Sugartits

avatar

Messages : 53
Id Card : Sasha Alexander (disclaimer: avatar: Blinizz Sucré ; Signature : Petulia ; Gifs : Tumblr))
Pseudo : Leolaws
Occupation : Former pornstar ; Sexologist & Mecanic (passion she doesn't mind sharing) good with engines, bikes, and pretty much anything.
Statut Civil : Very happily married (though things get tough from time to time)

[DO YOU KNOW]
ÂGE: Fourty-one years old. Does not speak of it.
RELATIONS:
DISPONIBILITÉS: Cleo - Ellis - Free

MessageSujet: Re: Gold in the Wintertime — ft. Ellis    Ven 27 Jan - 13:22

     

Ellis ♦ Kyle

Gold in the Wintertime
U
n groupe de jeunes passa près d’elles, et Kyle les suivit du regard un instant, avant de secouer la tête. C’était étrange, de voir une ville si nouvelle déjà remplie de vie. C’était une bonne chose, bien sûr, Kyle détestait les villes mortes. Après avoir passé sa vie dans l’électrique Los Angeles, elle n’aurait pu apprécier rien d’autre qu’un peu d’animation (soupoudré d’à peine un peu plus de calme). Elle n’avait pas l’habitude de l’intimité qui semblait venir avec ce genre de bourgades, mais elle comptait bien s’y faire. Après tout, Lakewood était censé être une sorte de nouveau départ, un moyen de remettre son couple sur le droit chemin. Evidemment, pour l’instant, c’était plutôt l’inverse qui était en train de se passer ; mais peut-être fallait-il que quelque chose explose pour que le problème soit réglé ? Peut-être que sa femme devait voir qu’elle était en train de perdre Kyle, pour qu’elle se secoue enfin, et qu’elle recommence à s’ouvrir à elle ? Ce fil de pensée n’était que guère plaisant, car tout cela sous-entendait blesser Cleo, et ce n’était pas son but. Mais dieu qu’elle était frustrée, et non, pas seulement sexuellement parlant.

Elle sortit presque violemment de ses pensées lorsqu’elle se rappela qu’il y avait en effet quelqu’un à côté d’elle, quelqu’un qu’elle était d’ailleurs allée importuner d’elle-même. L’ivresse n’excusait pas les mauvaises manières, et elle lui fit un sourire désolé, pour l’avoir globalement ignorée pendant un temps. Rapidement, son regard se fixa sur les affaires qui lui étaient désignées, et elle lâcha un espèce de rire fatigué, secouant la tête. « Fair enough. » Dit-elle simplement, et elle laissa sa tête reposer contre le mur derrière elle, ne perdant plus la jeune femme du regard. La réflexion de la jeune femme lui arracha un sourire amer, et elle secoua la tête un instant, avant d’arrêter subitement, des vertiges refaisant leur apparition. Clairement, ce dernier verre était de trop. « Ah ! I wish. My wife won’t let me have sex with her, however. Hence me getting drunk. » Elle se mordit les lèvres un instant après son admission, et lâcha un rire à nouveau, s’agaçant elle-même. « I mean, I’m a porn star. Or was, whatever. I need sex. » Distraitement, elle glissa ses mains dans les poches de son manteau, et en extirpa un briquet, et une petite boite en fer. De l’une, elle attrapa un joint, sans réfléchir, et le glissa entre ses lèvres pour l’allumer, ce qu’elle réussit après quelques longues secondes. Une taff plus tard, et elle soupira. « You probably didn’t need to know that though. I’m sorry. No filter. » Elle sourit légèrement, à peine gênée, et semblant retrouver ses manières, tendit son joint à son interlocutrice. « Want some ? »

Elle en profita pour dévisager la jeune femme, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, d’un œil certes trouble mais attentif, et elle en conclut rapidement qu’elle revêtait en effet les signes de quelqu’un qui n’avait pas eu de chance dans la vie. Sans savoir pourquoi, ça la mettait en colère. Peut-être qu’intérieur, elle s’identifiait à cette femme. Dieu sait que si elle n’avait pas eu le soutien de quelques amis, à l’époque, elle aurait aussi fini à la rue. « What happened for you to be out on the streets ? » Elle réalisait à peine l’importance de sa question. Elle n’avait pas l’habitude de réfléchir aux conséquences de ses actes. Après tout, Kyle ne voyait pas vraiment l’utilité de prendre des pincettes. La vérité était toujours ugly, pas la peine de tourner autour.


GleekOut!

_________________
I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 36
Id Card : Carly Chaikin by fio
Multinicks : Emily Prewett
Pseudo : Zelda
Occupation : Wandering soul, pick-pocket
Statut Civil : Celibastard
Adresse : Homeless, she's like the wind

[DO YOU KNOW]
ÂGE: Twenty five years old
RELATIONS:
DISPONIBILITÉS: OPEN - TC2

MessageSujet: Re: Gold in the Wintertime — ft. Ellis    Lun 6 Fév - 2:12

Ses yeux inquisiteurs scrutaient sa visiteuse nocturne tandis qu’elle aspirait une nouvelle bouffée de poison. Elle semblait totalement perdue dans ses pensées, presque ivre morte, un état qui fit sourire Ellis lorsque l’inconnue reporta son attention sur elle, lui expliquant qu’elle aurait préféré être à la maison, avec sa femme –original-, plutôt qu’ici à être ivre et privée de sexe. Haussant un sourcil interrogateur, interpellée par les paroles de l’ivrogne, Ellis laissa éclater un rire sonore lorsqu’elle lui avoua être – ou avoir été- une pornstar et qu’elle avait besoin de sexe. « I’m affraid I can’t help you with that. ». Hilare, elle chassa les excuses de la jeune femme d’un revers de main lorsqu’elle se rendit compte qu’elle lui avait parlé sans faire attention. « It’s ok, guess those ears heard worse… » Elle appréciait le caractère de sa compagne d’un soir et son franc parler. Même si elle ignorait s’il s’agissait chez elle d’une habitude ou bien si seul l’alcool l’aidait à avoir la langue bien pendue, Ellis était contente qu’elle se lâche. Elle mettait un peu d’ambiance dans sa nuit morose et réchauffait son cœur à coup de rires. Un vrai plaisir. Changeant sa cigarette de main tout en recrachant sa fumée sur le côté, la sans-abri hocha positivement la tête lorsque la trentenaire lui proposa de partager son joint. « Yep ! » Souffla-t-elle en emprisonnant le petit cône entre son index et son majeur. C’était le genre de proposition qu’elle ne refusait pas, notamment parce que la drogue était un Plaisir qu’elle ne s’offrait que rarement.

Tirant longuement sur le joint, Ellis captura la fumée de longues secondes entre ses lèvres, savourant l’odeur et la saveur du THC sur sa langue. Ca n’avait rien à voir avec la cigarette, vraiment rien. Faisant durer le plaisir les yeux fermés, elle les rouvrit lorsque la question de la blonde à ses côtés eut atteint ses oreilles. Elle eut un léger haussement d’épaule tout en expirant la toxine. « Long story… » Souffla-t-elle en même temps que les restes de fumée. Elle n’était pas certaine d’avoir envie de tout déballer à une inconnue, et en même temps, elle doutait que cette femme soit en mesure de se rappeler de quoi que ce soit après quelques heures de sommeil. Elle lui donnait l’impression d’avoir vraiment trop forcé sur la bouteille. Hésitante, elle rendit le joint à sa propriétaire et tira sur sa propre cigarette avant d’ouvrir à nouveau la bouche. « To make it short, I have no parents. It didn’t work out very well for me in foster homes, so… I ran away. And here I am, god knows how many years later, wanderin’ in the dark. End of story. » Ca semblait vraiment aussi simple que ça à s’entendre le raconter. Elle n’était qu’une autre de ces enfants de l’assistance publique pour qui la société avait failli dans son devoir d’éducation et de soins. Laissant échapper un soupir en même temps qu’un peu de fumée qui lui embrasa les narines, Ellis releva ses yeux orageux vers la femme assise à côté d’elle et esquissa un sourire pour chasser le malaise qu’elle sentait imminent. Elle n’avait pas besoin de la pitié de cette femme. Elle n’avait besoin de la pitié de personne. « So, Ponstar hum ? » Questionna-t-elle avec un sourire entendu. « This sounds way more interresting than my life ! »

_________________
She was waitin' for something good to happen to her.
"The reality looks far now, but don't go, don't go"•• ALASKA (YAEL NAIM)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Bauer Von Milhem
Sugartits

avatar

Messages : 53
Id Card : Sasha Alexander (disclaimer: avatar: Blinizz Sucré ; Signature : Petulia ; Gifs : Tumblr))
Pseudo : Leolaws
Occupation : Former pornstar ; Sexologist & Mecanic (passion she doesn't mind sharing) good with engines, bikes, and pretty much anything.
Statut Civil : Very happily married (though things get tough from time to time)

[DO YOU KNOW]
ÂGE: Fourty-one years old. Does not speak of it.
RELATIONS:
DISPONIBILITÉS: Cleo - Ellis - Free

MessageSujet: Re: Gold in the Wintertime — ft. Ellis    Jeu 9 Fév - 12:50

     

Ellis ♦ Kyle

Gold in the Wintertime
L
a jeune femme à ses côtés semblait amusée de ses admissions, et riait, d’une façon qui aurait pu faire croire qu’elle se moquait de Kyle. Ca le dérangeait pas, cela dit. Même si ses inhibitions n’avaient pas été influencées par l’alcool, c’était tout à fait le genre de choses que l’Américaine aurait pu dire, même à un parfait inconnu. De tels sujets ne lui causaient pas de gêne particulière, et c’était toujours un moyen de briser la glace comme un autre. Si beaucoup trouvait cela peut-être trop osé, elle savait que son côté brut de collier pouvait plaire à d’autres. Et apparemment, cela semblait plaire à son interlocutrice. D’ailleurs, le côté libéré de Kyle n’allait nullement être aidé par la marijuana qui allait très bientôt prendre le dessus sur son cerveau. Cela allait probablement entraîné une fin de soirée qui ne serait pas particulièrement glorieuse pour Kyle, mais elle avait l’habitude. Comme aurait pu dire sa femme, elle n’avait pas besoin de substances illicites pour paraître totalement ridicule.  « Don’t worry dear, I’m not propositioning to you. » Elle se sentait presque obligée de le rajouter, dans un ton bon enfant, illuminé par son sourire.

Le joint de retour dans sa main, elle le glissa entre ses lèvres pour en reprendre une longue bouffée, jetant un regard en coin à la sans-abri. L’histoire, qui était devenue presque banale, ce qui la rendait d’autant plus insupportable, perturba Kyle grandement. Elle ne pouvait s’empêcher de penser que c’était peut-être le sort qui aurait attendu son fils, si elle avait décidé de laisser à sa naissance. Elle aurait voulu tendre la main, et attraper le poignet de l’inconnue, le serrer, pour lui apporter du réconfort. Mais c’était probablement terriblement déplacé, surtout pour quelqu’un dans sa situation. Ce n’était d’ailleurs sûrement pas ce qu’elle souhaitait, et risquait tout autant d’être assimilé à de la pitié. Kyle aurait plutôt parlé de compassion, et même si elle ne pouvait s’identifier à ce qu’elle disait, elle aussi avait vécu quelque chose qui aurait pu la mettre exactement au même endroit que son interlocutrice. Par chance, la vie en avait décidé autrement. Elle voulait dire quelque chose, mais elle ne savait pas quoi prononcé sans que ce soit mal pris. La pornstar n’était pas particulièrement connue par son tact, et le sujet n’était pas des plus faciles. Alors, elle se contenta simplement de tendre le joint vers elle à nouveau, esquissant un sourire timide.

Le sujet fut changé drastiquement quelques secondes plus tard, et Kyle ne put se retenir de rire en voyant le sourire entendu sur le visage de sa vis-à-vis. Elle secoua légèrement la tête, et se redressa légèrement, gardant son regard fixé sur la jeune femme. « Yeaaaah, well, it sure was something. » Elle rit à nouveau et détourna le regard pour fixer le ciel, un air pensif se plantant sur son visage. « You know, most people judge me now, when I say that. Ten years ago, there was this quiet admiration from males, envy, even. Indignation from women, almost always. Now they just look at me and think ‘aren’t you a little old for that’ ? » Elle se mordit la lèvre un instant, vaguement mal à l’aise. « I miss it sometimes. I find there is something incredibly freeing to being naked in front of a camera. And, well, it’s a big family. There’s no judgement, we know better than that. » Elle glissa son regard sur la jeune femme à nouveau, et décida de chasser la soudaine morosité qu’elle avait créée par une réflexion totalement inappropriée. « Best thing is, though, now I can deep-throat. » Elle fit un clin d’œil à la jeune femme, et éclata de rire à sa propre stupidité. « My name is Kyle, by the way. »


GleekOut!

_________________
I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gold in the Wintertime — ft. Ellis    

Revenir en haut Aller en bas
 
Gold in the Wintertime — ft. Ellis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TO NEW BEGINNINGS.  :: LAKEWOOD. :: Haywood-
Sauter vers: